N’importe quel projet implique plusieurs acteurs, ou encore appelés parties prenantes.

Le terme « partie prenante » vient du terme anglais « stakeholder » qui est un jeu de mot avec le terme de stockholder (désignant l’actionnaire) afin d’indiquer que d’autres parties ont un intérêt (stake) dans l’entreprise.

Une partie prenante est un individu ou un groupe ayant un intérêt dans les décisions ou activité d’une organisation. Elle peut donc être interne ou externe à cette même organisation.

La notion de parties prenantes prend sa racine dans le questionnement sur la raison d’être de l’entreprise initié aux USA dès le début du 20ème siècle puis théorisée par Edgar R Freeman au début des années 80.

La théorie des parties prenantes apporte un autre regard sur la manière de gérer une entreprise de façon efficiente pour créer de la valeur tout en s’adaptant aux changements. L’idée de base de création de valeur pour les parties prenantes est assez simple. C’est un ensemble de relations entre les groupes qui ont un intérêt dans les activités qui composent l’entreprise.

La gestion des parties prenantes constitue la base d’une gestion de projet réussie !

Définition du dialogue avec les parties prenantes

Activité entreprise pour créer des opportunités de dialogue de l’organisation et une ou plusieurs de ses parties prenantes dans le but d’éclairer les décisions de l’organisation.

Le dialogue avec les parties prenantes est une des composantes du Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises (PACTE) qui ambitionne de donner aux entreprises les moyens d’innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois. La loi PACTE a été définitivement adoptée par le Parlement, le 11 avril. Le conseil constitutionnel a confirmé la conformité à la constitution des dispositions de la loi PACTE, qui a été promulguée le 22 mai 2019.

Voici un petit tutoriel très clair sur l’importance d’engager un dialogue avec vos parties prenantes.

Laisser un commentaire